Une eau est plus ou moins minéralisée : voilà le principe de la dureté !

Si l’on exclut les phénomènes liés à la pollution, l’eau de pluie est chimiquement pure et totalement déminéralisée. Par contre, au fur et à mesure qu’elles ruissellent, c’est-à-dire qu’elles effectuent leur trajet sur la terre et au travers des roches, les eaux se chargent de divers minéraux. Notons dès à présent l’importance de ces minéraux dans l’aquarium : le calcium, par exemple, composant essentiel du calcaire, est utile pour la formation du squelette des poissons, de la carapace des crustacés, de la coquille des mollusques ; quant au magnésium, qui entre dans la composition de la chlorophylle, il sera essentiel à la vie des plantes.

C’est pour définir la concentration des minéraux dans la composition d’une eau qu’on emploie le concept de dureté.

Dureté totale

On appelle dureté totale la concentration de tous les minéraux contenus dans une solution d’eau : plus cette concentration est forte, plus l’eau est dure ; au contraire plus cette concentration est faible, plus l’eau est douce. La grille présentée ci-dessous permet de qualifier les eaux selon leur degré de dureté.

Ainsi nous pouvons qualifier l’eau en fonction de sa dureté, en degrés allemands (GH) ou degrés français (TH) :

  • De 0 à 3°GH (0 à 5°TH), on a affaire à une eau très douce,
  • De 3 à 6° GH (5 à 10°TH), on a affaire à une eau douce,
  • De 6 à 9° GH (10 à 15°TH), on parlera d’une eau moyenne,
  • Au dessus de 9°GH, il s’agira d’une eau dure, et d’une eau très dure au-delà de 16°GH (30°TH)

Unités de mesure, éléments de conversion

TH signifie “Titre Hydrotimétrique”. On peut également trouver la mesure DH, pour “Dureté Hydrotimétrique” : c’est exactement la même chose ! Par contre et pour compliquer les choses, il existe différentes unités pour exprimer la dureté. L’aquariophile devra notamment connaître le degré allemand et le degré français, et savoir comment effectuer la conversion d’une mesure vers l’autre : 1 degré allemands (1°GH) vaut 1,79 degré français (1,79°TH) et correspond à 10 milligrammes par litre de chaux vive. On divisera donc 1 par 1,79 pour trouver la valeur du degré français exprimée en degrés allemands, soit 0,56. Le degré français correspond à 10 milligrammes par litre de carbonate de calcium.

Dureté temporaire, dureté permanente

La dureté totale se divise en dureté temporaire et en dureté permanente.

Lorsque l’on mène de l’eau à ébullition, une partie du calcaire contenu dans cette eau précipite et se dépose. Ainsi, si l’on mesure la dureté d’une eau avant et après ébullition, on obtient des résultat différents. Cela nous permet de distinguer trois types de dureté :

  • La dureté temporaire : celle qui disparaît lors de l’ébullition.
  • La dureté permanente : celle qui subsiste suite à l’ébullition.
  • La dureté totale qui est la somme des deux précédentes.

Qu’est-ce que la dureté temporaire ?

La dureté temporaire, qui disparaît au moment de l’ébullition, appelée aussi dureté carbonatée (KH), ou encore Tac pour Titre Alcalimétrique Complet, correspond aux seuls carbonates et bicarbonates de calcium et de magnésium ; elle ne prend pas en compte les sulfates de calcium et de magnésium.

Dureté temporaire = Dureté carbonatée = Tac = KH = Somme carbonates et bicarbonates.

Nous verrons par la suite, lorsque nous évoquerons le pH, que la dureté carbonatée joue un rôle primordial dans nos aquariums.

Qu’est-ce que la dureté permanente ?

La dureté permanente, qui persiste après l’ébullition, est donc la dureté non carbonatée : cela signifie qu’elle ne prend pas en compte les carbonates et bicarbonates de calcium et de magnésium ; elle correspond uniquement aux sulfates de calcium et de magnésium.

Dureté permanente = Dureté Totale – Titre Alcalimétrique complet = TH ? Tac

Augmenter ou diminuer la dureté de l’eau

Suivant la région (puisque l’eau est plus ou moins dure selon les régions) et suivant les espèces qu’on désire élever (chaque espèce à ses exigences en matière de dureté), on peut être amené à devoir diminuer ou plus rarement augmenter la dureté de l’eau.

Diminuer la dureté

Pour diminuer la dureté d’une eau, le principe de base consiste à la mélanger à une eau plus douce, fortement ou totalement déminéralisée, de façon à diminuer la concentration des minéraux :

  • On conseillait autrefois de recueillir de l’eau de pluie. Ce n’est pas en soi une mauvaise solution, mais elle est assez peu pratique et l’on s’expose au risque de pollution.
  • Pour de faibles besoins, on peut utiliser de l’eau de source en bouteilles. Mais attention là encore, car la plupart des eaux minérales sont précisément très dures, à l’exception de l’eau de VOLVIC qui entre dans la catégorie des eaux très douces.
  • Le moyen le plus efficace consiste à utiliser l’osmose inverse ! Les aquariophiles qui ont peu de besoins (aquarium de faible volume, ou peu de diminution de dureté à obtenir) auront recours à l’achat d’eau obtenue par osmose inverse en boutique spécialisée ; ceux dont les besoins sont plus importants auront intérêt à acquérir eux-mêmes un osmoseur.
  • Bien que certains ouvrage le préconisent encore, on évitera l’utilisation d’eau bouillie. Portée à ébullition, l’eau perd effectivement une partie de sa dureté, mais cette partie perdue, la dureté carbonatée, joue un rôle fondamental dans la stabilisation du pH. De la même façon l’eau adoucie au moyen d’un adoucisseur domestique est généralement déconseillée ; en revanche, le montage d’un adoucisseur en amont de l’osmoseur inversé est recommandé, car il prolonge la durée de vie de sa membrane.

Augmenter la dureté

Il s’agit dans ce cas d’apporter des minéraux : on peut introduire une roche calcaire dans le décor ou du sable de corail dans la filtration. Le commerce spécialisé propose aujourd’hui des mélanges de sels minéraux adaptés aux espèces que l’on souhaite élever !

Ces articles relatifs à l’aquariophilie sont des supports de conférences données dans le cadre de nos formations ou d’articles que nous avons fait paraître dans diverses revues spécialisées et professionnelles, notamment Animal Distribution. Découvrez ici le parcours de formation aquariophilie que nous proposons.

formation aquariophilie

Appelez-nous…